Le ministère fédéral de l’environnement soutient notre procédé de recyclage encore plus économe en énergie

A Aalen-Neukochen, siège de notre groupe, une usine de production de papiers flambant neuve sort de terre. Elle permettra une préparation de pâte réalisée avec une efficience énergétique de haut niveau. En comparaison des techniques conventionnelles la nouvelle technologie que nous utiliserons nous permettra d’abaisser notre consommation énergétique de 27 %. Le projet pilote est soutenu à hauteur de 770 000 € dans le cadre d’un programme d’innovation environnementale.

Chez Palm les papiers sont produits exclusivement à partir de fibres de récupération soigneusement sélectionnées et nous travaillons sans relâche à l’optimisation de notre process de recyclage, parce que le papier pour ondulé est la deuxième vie des emballages en papier et carton.

Lors de ce process de recyclage il arrive que des fibres, de qualité et bonnes à l’emploi, soient perdues, écartées en même temps que les polluants contenus dans les balles de vieux papier. Pour l’éviter il est nécessaire de mettre des équipements de récupération adaptés en fonction des différentes caractéristiques physiques des vieux papiers collectés.

Le „Green Pulping Concept“

C’est ce qui va être réalisé chez Papierfabrik Palm au travers de la mise en oeuvre d’une technologie innovante de séparation des fibres, spécifique aux papiers et cartons de récupération. Elle vise à augmenter à quasi 100% le taux de récupération des fibres tout en réduisant la consommation d’énergie. Au-delà de l’optimisation du process il y a ce « Green Pulping Concept » qui combine deux technologies de préparation de pâte. Avec une production annuelle visée de 750 000 tonnes de papier pour ondulé Papierfabrik Palm pourra ainsi économiser 7 440 mégawattheures en énergie et en conséquence réduire ses émissions carbone de 2 403 tonnes. Parce que les caractéristiques atteintes par les papiers produits seront de niveau élevé, il faudra avoir recours à moins d’additifs chimiques, ce qui préservera en même temps la qualité de l’eau. Notre technologie innovante pourra tout à fait être transposée dans d’autres papeteries, ce qui aura un effet multiplicateur de bénéfices pour toute notre filière.

Avec ce programme pour l’innovation environnementale c’est la première fois qu’est récompensée l’utilisation à grande échelle d’une innovation technologique. Le projet devrait aller au-delà de l’état actuel de la technique et devrait faire office de vitrine.

Source : www.bmu.de/pressemitteilung/bundesumweltministerium-foerdert-energieeffizienteres-recyclingverfahren-von-altpapier/